Temps pis, De la nécessité d’œuvrer malgré tout

Master-class « Initiation au commissariat d’exposition d’art contemporain »

du  au 
© IAC

Jimmie Durham, Arc de Triomphe for Personal Use, 1997
Vue de l'exposition Temps Pis, 5 avril - 8 juin 2012, École Normale Supérieure, Lyon/Rhône.

© IAC

Des collaborations exigeantes avec des établissements d’enseignement supérieur ont été initiées dès la première année du dispositif E-Studio, créé en 2009. Ainsi, la conception d’une Master Class dédiée à l’accompagnement d’étudiants à une pratique curatoriale a permis de valoriser et de renforcer le partenariat mené depuis trois ans entre l’IAC et l’ENS de Lyon.

De novembre 2011 à avril 2012, en relation avec le propre fonctionnement structurel de l’Institut, cette « initiation au commissariat d’exposition d’art contemporain » a été pensée comme un module complet de formation. En amont à l’organisation de l’exposition d’œuvres de la collection, différentes rencontres ont été organisées pour les étudiants, avec l’équipe de professionnels de l’Institut mais aussi avec des intervenants extérieurs. Ils ont ainsi découvert l’histoire de la structure, ses enjeux et objectifs, et se sont familiarisés avec différents métiers de l’art contemporain. Leur a également été présentée une mise en perspective historique de la notion d’exposition. Enfin, les étudiants ont été sensibilisés aux questions inhérentes au commissariat d’exposition : la réflexion sur une programmation, la conception d’un projet, la définition de choix artistiques… 

Ce petit groupe d’étudiants volontaires (formés en Histoire des Arts – Arts/Institut des Arts/Mission Images et Association ENplaStik !) a analysé le rôle de commissaire afin de concevoir une exposition d’œuvres de la collection de l’Institut à la Galerie « La Librairie » de l’ENS de Lyon : Temps pis - De la nécessité d’œuvrer malgré tout. Derrière le jeu de mots, se construit une prise de position générationnelle sur un air du temps. De la locution « Tant pis », le discours de l’exposition conserve la signification fondamentale, c’est-à-dire la formulation d’une réalité acceptée malgré son caractère déceptif. Le tempisme met alors l’accent sur la possibilité et surtout la nécessité de dépasser le constat de la déception, pour générer de nouvelles expérimentations.

Temps pis - De la nécessité d’œuvrer malgré tout est le résultat exigeant et pertinent d’une collaboration artistique et scientifique unique entre les étudiants d’une Ecole Normale Supérieure et un centre d’art.

IAC → EXPOSITIONS → ex situ → La collection → En enseignement → Temps pis, De la nécessité d’œuvrer malgré tout
i-ac.eu/fr/expositions/29_en-enseignement/2012/218_TEMPS-PIS-DE-LA-NECESSITE-D-OEUVRER-MALGRE-TOUT
imprimé le 15 décembre 2017 [12:53] depuis l'adresse IP : 54.91.38.173
© Institut d’art contemporain 2017