en cours

Le divan des murmures

La Collection en prêt en Auvergne-Rhône-Alpes

du  au 
 Prêts de 17 œuvres de la Collection IAC, Rhône-Alpes
La grande question qui parcourt la constitution de toute collection publique est d’être en capacité de réunir des œuvres autour de problématiques fortes afin de structurer un propos cohérent et de pouvoir imaginer qu’elles puissent dialoguer par ensembles, s’invectiver, se répondre. Ainsi, en 2016, l’exposition A quoi tient la beauté des étreintes proposait une lecture de la collection du FRAC Auvergne fondée sur les accolades affectives, les familiarités entre artistes, avec des œuvres concernées par des réflexions communes, des rapprochements inattendus, voire improbables.

L’exposition Le divan des murmures réunit une sélection d’œuvres issues des collections du FRAC Auvergne et du FRAC Rhône-Alpes dans une perspective semblable, à la différence notable qu’il s’agit de collections publiques dont les identités spécifiques répondent à l’histoire fort différente des deux institutions. Le FRAC Auvergne, créé en 1985, a dans un premier temps choisi d’orienter sa collection autour de la peinture pour ensuite élargir son champ aux questions relatives aux statuts de l’image (peinture, photographie, cinéma, vidéo). Le FRAC Rhône-Alpes, créé en 1982, est porteur d’une histoire singulière puisque l’institution a fusionné avec le centre d’art Le Nouveau Musée (fondé en 1978) pour devenir l’IAC (Institut d’Art Contemporain, installé à Villeurbanne) en 1998, ce qui lui confère un caractère sans doute plus expérimental. Dans le contexte de la nouvelle région Auvergne-Rhône-Alpes, les deux institutions ont souhaité proposer à leurs publics cet échange de collections sous la forme de cartes blanches mutuelles.
Il en va de cette expérience, dont la première étape fut menée à l’IAC l’an passé, comme d’une analyse conjointe menée en miroir par les deux collections. Le divan des murmures propose de pousser cette notion d’analyse dans son sens le plus large, alliant ainsi l’analyse des deux collections à une dimension intérieure et psychanalytique que clôture le divan photographié par Dirk Braeckman en toute fin d’exposition. Aux accolades que proposait l’exposition A quoi tient la beauté des étreintes se substituent les murmures, appuyés par les figures de Sigmund Freud, Jacques Lacan et Hermann Rorschach qui ponctuent ce parcours : murmures de deux collections en miroir, murmures des œuvres et de l’écho déformé qu’elles produiront dans nos mémoires, murmures des mécanismes inconscients qui déplient l’interprétation des images en général et des œuvres en particulier...
Avec ce "divan des murmures" développé sur les dix espaces du FRAC Auvergne, le psychanalyste Jacques Lacan – réputé pour ses jeux de mots – aurait sans doute entendu "dix vents des murs mûrs", ajoutant aux murmures l’invisible souffle de la création offerte à tous.

Jean-Charles Vergne
Directeur du FRAC Auvergne
Commissaire de l’exposition
IAC → EXPOSITIONS → ex situ → La collection → En Auvergne-Rhône-Alpes → Le divan des murmures
i-ac.eu/fr/expositions/27_en-auvergne-rhone-alpes/2017/427_LE-DIVAN-DES-MURMURES
imprimé le 19 novembre 2017 [20:34] depuis l'adresse IP : 54.162.241.40
© Institut d’art contemporain 2017