à venir

OTIUM #4

Leone Contini - Maria Laet - Kate Newby

du  au 
L’IAC, qui place depuis sa création la recherche au coeur de ses activités, se présente ponctuellement comme lieu de l’Otium, un laps de temps intermédiaire propice à la réflexion, à la méditation, à la prise de conscience. Les jardins comme les espaces intérieurs sont alors ouverts, pour accueillir les projets développés dans un ailleurs, devenant, le temps d’un été, un ici. Otium #4 rassemble les expositions personnelles de trois artistes - Leone Contini, Maria Laet et Kate Newby - qui partagent le désir d’initier avec des gestes simples et mesurés, d’autres modes d’être, en porosité avec l’environnement.
Appréhendée de façon « cosmomorphe » (en écho aux recherches menées dans le cadre du Laboratoire espace cerveau), ces trois expositions offrent au visiteur un espace-temps, un Otium le temps d’un d’été.
LEONE CONTINI
Né en 1976 à Florence, Leone Contini vit et travaille en Toscane.

Anthropologue et philosophe de formation, Leone Contini associe recherche et pratique artistique. Il explore les conflits interculturels, les flux de migrations et l’effet direct qu’ont ces phénomènes sur le contexte anthropologique et le paysage végétal des lieux en question. A partir de l’investigation anthropologique et artistique d’un lieu, il rassemble des éléments sous la forme de textes, de dessins et de performances. Leone Contini récolte, sème, collecte ; devient un cultivateur de l’ère postanthropocène.

MARIA LAET
Née en 1982, Maria Laet vit et travaille à Rio de Janeiro.

Maria Laet travaille à partir de gestes. Dans une relation qui se veut rencontre et dialogue avec les éléments naturels et avec des surfaces du monde, tel que de tenter de coudre le sable.
Maria Laet explore les propriétés physiques de ces matériaux les plus élémentaires, mais surtout les plus fluides, les plus volatils : le sable, la neige, le lait, l’encre, le souffle.
Avec des gestes précis, simples et répétitifs, Maria Laet s’approche d’une forme de rituel, comme si ces gestes dans leur patiente tentative de captation s’employaient au dévoilement de l’invisible.

KATE NEWBY
Née en 1979 à Auckland, Kate Newby vit et travaille à New-York.

Le travail de Kate Newby oscille entre des observations initiales, un processus de travail et les territoires sur lesquels elle travaille. Ses projets s’inscrivent dans le contexte géographique qui les accueille. Avec des actes apparentés au quotidien, Kate Newby déploie, spatialise des matériaux composés d’éléments naturels et de fabrication artisanale. A la lisière d’un rituel, elle met en relation ces éléments physiques avec les personnes qui l’entourent, instaurant par là-même des situations de sensibilité.
IAC → EXPOSITIONS → in situ → OTIUM #4
i-ac.eu/fr/expositions/24_in-situ/2019/515_OTIUM-4
imprimé le 19 mars 2019 [03:14] depuis l'adresse IP : 54.87.18.165
© Institut d’art contemporain 2019