à venir

Maria Thereza Alves | Jimmie Durham

The Middle Earth

Projet Méditerranéen de Maria Thereza Alves & Jimmie Durham

du  au 
Au printemps 2018, l’IAC de Villeurbanne confie la totalité de son espace aux artistes Maria Thereza Alves et Jimmie Durham pour le projet, The Middle Earth, consacré à la Méditerranée.

Cette collaboration inédite est née du désir de sonder ensemble, sur un mode poétique et critique, leur territoire de vie.
Après un passage à Marseille puis à Rome et à Naples où ils séjournent régulièrement, Alves et Durham s’installent au bord de la « mer intérieure » à la suite d’une itinérance continue et engagée qui les a menés hors du continent américain jusqu’en Europe.

Dans la lignée du Projet Eurasien de Jimmie Durham, initié en 1994 dès son départ d’Amérique et du projet Seeds of Change amorcé par Maria Thereza Alves dans le port de Marseille en 1999, l’idée de The Middle Earth se forme peu à peu, en quête de ce vaste continent, en rien défini par des nations, mais bien imaginé, rêvé, et, par là, illimité.
Les deux artistes, qui ont chacun une pratique artistique distincte, internationalement reconnue, révèlent des influences croisées tenant, d’une part, à l’engagement politique qui irrigue leurs œuvres respectives et d’autre part, à des sujets de recherches communs, autour des notions de territoire ou d’autorité. On retrouve en effet ces questionnements chez l’un comme chez l’autre et dans les deux cas, ces réflexions sont portées par une même critique des cadres idéologiques et normatifs qui façonnent notre rapport au monde.

Maria Thereza Alves porte une attention particulière et activiste au vécu d’un territoire et oriente ses recherches, entre poésie et ethnologie, sur les phénomènes migratoires et les peuples déracinés.

En Europe, le travail de Durham s’est focalisé principalement sur la relation entre l’architecture, la monumentalité et l’Histoire nationale, en déconstruisant les stéréotypes et les récits officiels.
Concevant l’histoire comme un processus, il cherche la réalité des objets, voire leur intentionnalité, dans leur contexte évolutif, à rebours de leur catégorisation figée.

À partir de la relation matricielle entre leur pratique artistique et les lieux qu’ils traversent ou habitent, les deux artistes ouvrent à l’IAC une nouvelle recherche, menée à quatre mains, autour de l’héritage métissé de la Méditerranée.

L’exposition The Middle Earth est construite sous la forme d’un dialogue actif entre des œuvres récentes, des productions inédites et une multiplicité de pièces et d’objets archéologiques originaires du bassin méditerranéen et empruntées aux collections de différentes institutions muséales : Musée d’archéologie de Marseille, Musée des beaux-arts de Lyon, Musée des Confluences de Lyon, Musée d’Archéologie Nationale de Saint-Germain en Laye.

Découpée par champs de connaissance spécifique, l’exposition se joue ainsi des modèles universalistes et scientifiques comme des codes de la muséographie traditionnelle.
Les musées occidentaux d’art, d’ethnographie, de cultures ou de sociétés, par les objets qu’ils choisissent d’exposer, véhiculent en effet une certaine vision du monde et reflètent un certain regard porté sur ce qu’ils « représentent », renvoyant souvent à des stéréotypes historiques.

C’est cette vision que Jimmie Durham et Maria Thereza Alvès interrogent ici, fidèle à l’engagement poético-critique à la base de leur démarche artistique, qu’il s’agisse du principe même d’assemblage des sculptures de Durham ou du travail contextuel mené par Alves.
IAC → EXPOSITIONS → in situ → Maria Thereza Alves + Jimmie Durham → The Middle Earth
i-ac.eu/fr/expositions/24_in-situ/2018/464_THE-MIDDLE-EARTH
imprimé le 25 février 2018 [16:52] depuis l'adresse IP : 54.163.53.153
© Institut d’art contemporain 2018