Bernard Bazile

Une mesure pour tous

du  au 
Bernard Bazile s'intéresse depuis plusieurs années à un des symboles de l'avant-garde radicale et à sa trajectoire dans l'histoire et le milieu de l'art depuis sa création : les fameuses boîtes Merda d'atista de l'artiste italien Piero Manzoni, œuvre dont il considère qu'elle a bouleversé et modifié tous les critères de valeur en vigueur dans l'art contemporain. Cette nouvelle œuvre de Bernard Bazile est fondée sur des ensembles de documents-entretiens où les propriétaires s'expriment directement sur l'exemplaire de l'œuvre qu'ils possèdent.

Cette nouvelle exposition personnelle de grande ampleur, après celle, très remarquée, organisée par le Centre Georges Pompidou en 1993 (It's OK to say no!), traduit toute la vitalité de la réflexion de l'artiste sur la société et ses signes.
Elle est issue d'une commande passée par l'IAC pour la production d'une exposition destinée à devenir ensuite une œuvre de la collection IAC-Frac Rhône-Alpes. Depuis près de trois ans, Bernard Bazile travaille à la réalisation d'une série de films-documents? Il s'agit d'une vériatble plongée dans l'univers du collectionnisme à travers des rencontres et des entretiens avec les propriétaires actuels de Merda d'artista, véritable icône de l'avant-garde radicale.

Bernard Bazile a mené près de soixante entretiens, invitant les propriétaires privés et publics à parler de leur œuvre dans l'environnement de leurs collections, et il les a tous filmés tenant la pièce à conviction dans la main.
Tous ces reportages-documents constitutent, pour une durée totale d'environ 11 heures, une fascinante étude de cas de l'histoire de la production et de la réception de cette œuvre tellement singulière qu'est Merda d'artista, mais aussi un questionnement, plutôt rare, sur les différences entre les valeurs artistiques et les valeurs économiques.

IAC → EXPOSITIONS → in situ → Bernard Bazile → Une mesure pour tous
i-ac.eu/fr/expositions/24_in-situ/2004/69_UNE-MESURE-POUR-TOUS
imprimé le 22 novembre 2019 [01:44] depuis l'adresse IP : 35.173.234.140
© Institut d’art contemporain 2019