Amélie Giacomini et Laura Sellies

Celle qui a tourné dix mille fois sept fois sa langue dans sa bouche avant de ne pas parler, ou elle en est morte, ou elle connaît sa langue et sa bouche mieux que tous

2017

Fils de cuivre, résine, pigments, 4 tubes néon, texte, vidéo, installation sonore (4 enceintes), protocole pour performance à une ou plusieurs personnes
Dimensions variables

Co-production Galeries Nomades 2016 - Jeune Création Auvergne-Rhône-Alpes

Cette sculpture a été présentée dans le cadre de Rendez-vous / Biennale de Lyon 2017 : Jeune création internationale à l'Institut d'art contemporain, Villeurbanne/Rhône-Alpes.
Si la silhouette et l’accrochage de l’œuvre rappellent celle de l'exposition Insula Dulcamara (2016), elle est pourtant l'un des éléments de leur film à venir, Toutes ces filles couronnées de langues. Cette ressemblance n'est pas anodine puisque le film reprend les notions de femmes et d’insularité déjà explorées par les artistes. Le décor se situe sur l'île fictive de Kyrra, où des femmes de cultures différentes vivent en communauté et entretiennent d'étranges rapports avec des sculptures.
L’œuvre est notamment commentée ainsi : « (…) le duo formé par Amélie Giacomini et Laura Sellies, dont la sculpture faite de fils de cuivre résiné se présente comme un radeau prêt à prendre le large toutes voiles du féminisme gonflées1 ».

→ Amélie Giacomini et Laura Sellies

© Blaise Adilon @ Amélie Giacomini et Laura Sellies

Amélie Giacomini et Laura Sellies, Celle qui a tourné dix mille fois sept fois sa langue dans sa bouche avant de ne pas parler, ou elle en est morte, ou elle connaît sa langue et sa bouche mieux que tous, 2017.
Vue de l'exposition Rendez-vous 17, IAC, Villeurbanne, 2017 © Blaise Adilon @ Amélie Giacomini et Laura Sellies

© Blaise Adilon @ Amélie Giacomini et Laura Sellies

Amélie Giacomini et Laura Sellies, Celle qui a tourné dix mille fois sept fois sa langue dans sa bouche avant de ne pas parler, ou elle en est morte, ou elle connaît sa langue et sa bouche mieux que tous, 2017.
Vue de l'exposition Rendez-vous 17, IAC, Villeurbanne, 2017 © Blaise Adilon @ Amélie Giacomini et Laura Sellies

© Blaise Adilon @ Amélie Giacomini et Laura Sellies

Amélie Giacomini et Laura Sellies, Celle qui a tourné dix mille fois sept fois sa langue dans sa bouche avant de ne pas parler, ou elle en est morte, ou elle connaît sa langue et sa bouche mieux que tous, 2017.
Vue de l'exposition Rendez-vous 17, IAC, Villeurbanne, 2017 © Blaise Adilon @ Amélie Giacomini et Laura Sellies

IAC → COLLECTION → Acquisitions → Amélie Giacomini et Laura Sellies, Celle qui a tourné dix mille fois sept fois sa langue dans sa bouche avant de ne pas parler, ou elle en est morte, ou elle connaît sa langue et sa bouche mieux que tous
i-ac.eu/fr/collection/650_celle-qui-a-tourne-dix-mille-fois-sept-fois-sa-langue-dans-sa-bouche-avant-de-ne-pas-parler-ou-elle-en-est-morte-ou-elle-connait-sa-langue-et-sa-bouche-mieux-que-tous-AMELIE-GIACOMINI-ET-LAURA-SELLIES-2017
imprimé le 14 novembre 2018 [12:44] depuis l'adresse IP : 54.221.9.6
© Institut d’art contemporain 2018