Denicolai & Provoost

To Be Here (Happy)

2005

Vidéo couleur sonore, DVD
Durée : 19’11’’
Edition 1/5

Présentée pour le Prix de la jeune peinture belge en 2005, la vidéo To Be Here (Happy) est un bon exemple des « micro-actions » que mène le couple d’artistes. Leur projet est d’effectuer un voyage aux États-Unis afin de replanter un cactus acheté en Belgique dans son contexte californien d’origine. La vidéo fonctionne ainsi comme la trace d’un Road Trip qui ne s’annonce pas aussi simple que prévu, l’introduction d’espèces animales ou végétales étant formellement interdite sur le sol américain. Le fil narratif repose donc sur la tentative symbolique de contourner cette législation. Dès le début de la vidéo, on découvre Simona Denicolai modelant une réplique de cactus dont on comprend bientôt qu’elle a été prévue pour remplacer l’original, que l’hôtesse de l’air leur confisque. Au terme du voyage, le couple d’artistes plante l’artefact dans le sol californien, geste aussi stérile et absurde que comique et politique. Au-delà de la question de l’original et de sa copie, Denicolai et Provoost évoquent le paradoxe d’une économie globalisée, aux flux toujours plus intenses, capables de conquérir de nouveaux espaces d’influence tout en maintenant des frontières et des systèmes douaniers inflexibles.

→ Denicolai & Provoost

© Simona Denicolai et Ivo Provoost

Simona Denicolai et Ivo Provoost, To Be Here (Happy), 2005 (still). © Simona Denicolai et Ivo Provoost

© Blaise Adilon

Simona Denicolai et Ivo Provoost, To Be Here (Happy), 2005
Vue de l’exposition Yes, we don’t, Institut d’art contemporain, 2011. © Blaise Adilon

IAC → COLLECTION → Acquisitions → Denicolai & Provoost, To Be Here (Happy)
i-ac.eu/fr/collection/5_to-be-here-happy-DENICOLAI-PROVOOST-2005
imprimé le 20 septembre 2019 [05:38] depuis l'adresse IP : 18.206.194.83
© Institut d’art contemporain 2019