Jordi Colomer

En la Pampa

2008

5 vidéos couleur:
Ciao, Ciao en María Elena, 2’ 53’’
South American Rockers ay, ay, ay, 3’ 58’’
Cementario Santa Isabel, 23’
Christmas, 3’ 31’’
Vagar en campo raso es..., 4’ 14’’

En la Pampa distribue cinq films projetés dans un espace aménagé comme un décor de théâtre (environnement en carton, chaises hétéroclites récupérées) : Christmas ; South-American rockers ay, ay, ay ; Cementerio Santa Isabel ; Ciao, ciao en Maria-Elena ; Vagar en campo raso es. Ces cinq éléments appartiennent à un même projet. Mettant en scène le déplacement d’un couple dans le désert chilien, En la Pampa construit sa narration sur une errance, ponctuée d’épisodes de rencontres et de séparations, de plans cinématographiques des grands
espaces ou de la route, à la manière d’un road movie. Les dialogues lancinants des personnages s’inspirent d’une citation de Guy Debord tirée de La théorie de la dérive (« l’errance en rase campagne est évidemment déprimante, et les interventions du hasard y sont plus pauvres que jamais »). Rien n’est élucidé, quant à la destination des protagonistes ni sur le dénouement d’un quelconque récit, ce qui permet à l’artiste de « célébrer l’autonomie du fictionnel, capable de s’accomplir sans conclure» et d’affirmer que ses vidéos sont comme des «sculpture(s) dilatée(s) dans le temps ».

→ Jordi Colomer

© Blaise Adilon

Jordi Colomer, En La Pampa, 2008 © Blaise Adilon © ADAGP

IAC → COLLECTION → Acquisitions → Jordi Colomer, En la Pampa
i-ac.eu/fr/collection/46_en-la-pampa-JORDI-COLOMER-2008
imprimé le 22 octobre 2019 [01:21] depuis l'adresse IP : 18.207.134.98
© Institut d’art contemporain 2019