Vincent Lamouroux

AR.07

2008

Medium, enduit, peinture acrylique
441,03 x 571,16 x 468,36 cm / 60 x 260 x 275 cm

En 2005, Vincent Lamouroux réalise une série d'œuvres, intitulée Cubes, qui annonce de manière prémonitoire AR.07 (2008) et donc AR.09 (2008). Composées d'un amoncellement de cubes blancs de différentes dimensions venant s'enchevêtrer les uns dans les autres, les sculptures développent à l'échelle de l'objet (elles mesurent entre 1m et 1,40m de haut) l'idée d'un agglomérat géométrique invasif plus ou moins ordonné (posé au sol ou suspendu au mur ou au plafond).

C'est cette même structure composite qui définit formellement AR.07. Mais alors que Cube habite et parasite l'espace, ici c'est la fusion consommée de l'œuvre et de son contexte qui se donne à voir. Le lieu n'est plus habité par l'objet, il devient la matière même de la proposition plastique. De l'invasion d'un territoire à sa mutation préméditée, AR.07 s'offre au regard comme l'endroit d'une hybridation contre nature. Par ailleurs, en même temps qu'elle corrompt la pureté orthonormée du White Cube, l'œuvre renvoie également au film de science-fiction Voyage au centre de la Terre (1960). Dans celui-ci, ces mêmes formes géométriques aux arêtes parfaitement marquées sont devenues des éléments censément naturels d'un décor de grotte souterraine. Les volumes rationalisés sont pensés comme les éléments constitutifs d'un paysage de science-fiction. Cette cristallisation des géométries, qui renvoie également à une vision moléculaire, concourt à transformer l'œuvre de Vincent Lamouroux en un territoire fictionnel à explorer.

→ Vincent Lamouroux

© Blaise Adilon

Vincent Lamouroux, AR.07, 2008 © Blaise Adilon

IAC → COLLECTION → Acquisitions → Vincent Lamouroux, AR.07
i-ac.eu/fr/collection/30_ar-07-VINCENT-LAMOUROUX-2008
imprimé le 18 juillet 2019 [05:10] depuis l'adresse IP : 18.232.99.123
© Institut d’art contemporain 2019