Georgina Starr

née en 1968 à Leeds (Angleterre)
vit et travaille à Londres

Membre des Young British Artists dans les années 1990, Georgina Starr est une artiste connue pour son travail vidéo et sonore explorant les modalités de la mise en scène de soi au travers de la fiction ainsi que le potentiel évocateur et nostalgique de la musique. Son premier travail vidéo intitulé Static Steps (1992) montrait une danse exécutée par des figures découpées dans du papier réagissant à l’électricité statique. Crying (1993) montrait l’artiste en train de pleurer, provoquant chez le spectateur un fort sentiment d’empathie. Sa première grande installation Visit to a Small Planet (1995) évoquait quant à elle la personnalité de Jerry Lewis par le biais de vidéos, photographies, objets et dessins. Dans ses vidéos, elle a pu interpréter aussi bien une adolescente solitaire, un chanteur schizophrénique, un extraterrestre ou encore un ventriloque manifestant un art de la performance transformiste.
Plus récemment, avec I am a record (2010, notamment exposée au Confort Moderne à Poitiers), elle expose une collection personnelle d’enregistrements et de vinyles commencée à l’âge de cinq ans, mélangeant bruits, conversations et lectures comme autant de pièces d’un journal intime évoquant ses propres souvenirs et expériences.

La collection

Georgina Starr

→ consulter les œuvres
de la collection en ligne
IAC → Georgina Starr ← Artistes
i-ac.eu/fr/artistes/810_georgina-starr
imprimé le 10 avril 2020 [11:49] depuis l'adresse IP : 18.232.51.69
© Institut d’art contemporain 2020