Javier Vallhonrat

Né 1953 à Madrid (Espagne)
Vit et travaille à Madrid

Javier Vallhonrat est un photographe espagnol menant parallèlement une carrière dans le milieu de la mode et une pratique protéiforme de la photographie. Ces différentes séries questionnent le médium lui-même, la représentation du corps humain ainsi que, plus récemment, la représentation du paysage et de l’espace. Son travail a été notamment exposé au Musée Reina Sofia de Madrid, au Philadelphia Museum of Art, au Centre Pompidou à Paris ainsi que lors des Rencontres de la photographie d’Arles. Javier Vallhonrat commence à travailler dès l’âge de 18 ans en tant qu'assistant du photographe italien Gerardo Moschioni. Il se spécialise peu à peu dans la photographie de mode pour s’y consacrer véritablement à la fin des années 70. Au début des années 80, son travail est reconnu et le photographe collabore régulièrement avec des revues internationales comme Vogue. Menant en parallèle des études à la faculté des Beaux-Arts de Madrid, il obtient son diplôme en 1984. Ses premières séries, Homenajes (1983) mais plus particulièrement Animal - Vegetal (1985) et El Espacio Poseído (1990), s’inscrivent dans le prolongement de son travail de photographe de mode. Elles mettent en scène des corps nus, parfois fragiles, dont les postures sont induites ou contraintes par des éléments naturels ou une architecture. Ce n’est qu’au cours des années 90, alors qu’il commence à réaliser des campagnes publicitaires pour des marques de l’industrie du luxe, qu’il délaisse la figure humaine au profit d’objets et d’artefacts. Objets du quotidien dans Objetos Precarios (1993-1994), boîtes géométriques design avec ses Cajas (1995) ou encore maquettes dans Lugares Intermedios (1999) : il devient évident que sa conception du médium photographique a ici évolué. L’artiste considère désormais qu’il ne produit plus seulement des images mais également des objets et partant, son approche se fait plus plasticienne. Avec ETH en 2001, il s’inspire de ponts ferroviaires construits au cours des années 20 dans les zones de montagnes autrefois inaccessibles d’un canton suisse. Sa série alterne images des ponts réels et images qu’il a numériquement construites. Entre 2011 et 2015, et organisé en cinq parties, le projet Interacciones s’intéresse à des environnements au climat extrême. Parcourant glaciers et haute montagne dans diverses parties du globe, Javier Vallhonrat a mesuré la fragilité de l’homme face à la nature et a confronté le besoin humain de contrôle à des lieux où règnent l’imprévu et l’incertitude.

La collection

Javier Vallhonrat

→ consulter les œuvres
de la collection en ligne
IAC → Javier Vallhonrat ← Artistes
i-ac.eu/fr/artistes/524_javier-vallhonrat
imprimé le 16 juillet 2019 [20:12] depuis l'adresse IP : 54.92.148.165
© Institut d’art contemporain 2019