Rudolf Schäfer

Né en 1952 à Herrenhof (Allemagne)
Vit et travaille à Halle (Allemagne)

Bien que largement méconnu, le travail de Rudolf Schäfer, photographe et maître de conférences allemand, a néanmoins été exposé au CAPC de Bordeaux, au Musée de l’Elysée à Lausanne et à la Künstlerhaus de Vienne. C’est en 1973 que Schäfer commence à travailler comme photographe indépendant à Berlin. Il se fait notamment un nom avec ses photographies de nues qu’il publie régulièrement de 1973 à 1984 dans le magazine Das Magazin, une publication suisse en langue allemande très populaire. Il est diplômé en 1983 de la Hochschule für Grafik und Buchkunst, l’Académie des Arts Visuels de Leipzig, fondée en 1764 et l’une des plus vieilles écoles d’art en Allemagne.
Rudolf Schäfer réalise en 1986 sa série la plus célèbre intitulée Totengesichter (Visages de morts), où il photographie le visage de personnes décédées dans une morgue de Berlin. De 1986 à 1989, il est étudiant à l’Académie des Arts de la République Démocratique Allemande (RDA) située à Berlin et effectue sa formation auprès du sculpteur Ludwig Engelhardt et de Klaus Wittkugel, alors graphiste le plus important de la RDA.
Au moment de la réunification, il devient directeur de campagne d’Alliance 90, un parti politique d’opposition d’ex-Allemagne de l'Est, qui obtient quelques sièges aux élections générales de 1990, première élection fédérale organisée depuis l’absorption de la RDA dans la République Fédérale Allemande (RFA). Il devient en 1997 professeur en design de communication et en photographie à la Burg Giebichenstein, l’Université d’Art et de Design de la Halle.
 

La collection

Rudolf Schäfer

Totengesichter

1986

La collection

Rudolf Schäfer

→ consulter les œuvres
de la collection en ligne
IAC → Rudolf Schäfer ← Artistes
i-ac.eu/fr/artistes/511_rudolf-schafer
imprimé le 16 octobre 2018 [07:46] depuis l'adresse IP : 54.198.212.30
© Institut d’art contemporain 2018