Tracey Emin

née en 1963 à Croydon (Angleterre)
vit et travaille à Londres

La figure de Tracey Emin (née en 1963) est inévitablement attachée à la génération des Young British Artists dont elle fut l’une des personnalités les plus provocantes. Puisant dans une matière autobiographique allant jusqu’à l’intimité la plus crue, son travail s’exprime au travers d’un large spectre de médias : de la peinture à la sculpture, en passant par la vidéo et la couture. Après des études au Maidstone College of Art puis au Royal College of Art de Londres, elle signe en 1995 une première œuvre marquante avec Everyone I Have Ever Slept With 1963-1995, une tente bleue sur laquelle était cousus les noms de toutes les personnes avec qui l’artiste avait dormi ou eu des rapports sexuels. En 1999, lors de l’exposition du Turner Prize à Londres, elle fait scandale avec My Bed (1998), une installation où son lit était présenté tel quel, draps souillés, paquets de cigarettes et préservatifs usagés compris. Le dessin, l’aquarelle et la peinture sont aussi très présents dans sa pratique, comme en témoignent ses compositions représentant les parties les plus intimes de son anatomie (Purple Virgin, 2004). Largement célébrée à travers le monde, son œuvre a été exposée, aussi bien à New York, Amsterdam qu’à la Biennale de Venise de 2007 où elle représentait la Grande-Bretagne.

IAC → Tracey Emin ← Artistes
i-ac.eu/fr/artistes/1238_tracey-emin
imprimé le 10 avril 2020 [12:03] depuis l'adresse IP : 18.232.51.69
© Institut d’art contemporain 2020