Tony Cragg

Factory Fantasies I

1981

Bois découpé

En 1981, Tony Cragg a été l'invité du Nouveau Musée (Institut d’art contemporain depuis 1998), pour une résidence à Villeurbanne. Il choisit l’usine de charrons et de menuisiers Gauthier de la ville afin d’y installer un atelier pendant un an.
Dans son esprit de recyclage, c'est là qu'il a trouvé une armoire qu’il désigne par Factory Fantasies I [Fantaisies d'Usine I]. L'artiste extrait du meuble dix-huit éléments de bois, qu'il découpe selon des motifs de casque, lunettes, oreillettes de protection et gants - en écho avec l'ancienne activité ouvrière du lieu. Les différentes formes sont présentées au sol, de façon éparse, autour du « squelette » de l’armoire.
Le visiteur est invité à faire le tour de l'installation pour découvrir plusieurs points de vue possibles. Alors que Tony Cragg a récupéré des matériaux pour les altérer et les disperser, le spectateur doit procéder visuellement et mentalement au cheminement inverse : comprendre le geste artistique pour déterminer l'histoire de l'œuvre et de l'objet selon une démarche d'archéologie urbaine.
La première présentation de l'œuvre a eu lieu dans le cadre de l'exposition d'ouverture du Nouveau Musée en mai 1982.

→ Tony Cragg

© Claude Philippot © Anthony Cragg

Tony Cragg, Factory Fantasies I, 1981, Exposition So British!, Galerie Poirel, Nancy, 21 janvier - 30 mars 2003 © Claude Philippot © Anthony Cragg © ADAGP

© Claude Philippot © Anthony Cragg

Tony Cragg, Factory Fantasies I, 1981, Exposition So British!, Galerie Poirel, Nancy, 21 janvier - 30 mars 2003 © Claude Philippot © Anthony Cragg © ADAGP

IAC → COLLECTION → Acquisitions → Tony Cragg, Factory Fantasies I
i-ac.eu/en/collection/104_factory-fantasies-i-TONY-CRAGG-1981
printed on February 25, 2020 [16:39] from IP address : 34.204.183.113
© Institut d’art contemporain 2020